Science, Technologie et Réparations

La plupart des gens ont entendu parler de Werner von Braun et des scientifiques et ingénieurs allemands que les Américains ont amenés aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale dans le cadre du Projet Paperclip. La plupart d'entre eux connaissent aussi la course aux scientifiques allemands qui s'est alors engagée. Ce que pratiquement personne ne semble savoir, cependant, c'est que le Projet Paperclip n'était qu'un des aspects d'un programme beaucoup plus complet et systématique de « réparations intellectuelles » pour exploiter le savoir-faire scientifique et technique allemand, non seulement à des fins militaires mais également pour le bien de la science et de l'industrie américaines. Alors que les armées alliées balayaient l'Allemagne de l'Ouest, des équipes de dizaines d'experts américains ont visité des centaines d'établissements de recherche, d'écoles techniques et d'entreprises industrielles allemands ciblés. Mais les objectifs limités et liés à la guerre qu'ils poursuivaient au départ ont rapidement cédé la place aux possibilités de pillage industriel et technologique dans pratiquement tous les domaines de l'expertise allemande. Cette histoire n'a jamais été racontée auparavant, et le récit méticuleux mais très lisible de l'auteur est basé sur plus de dix ans de recherches dans des archives publiques et privées allemandes et américaines. 324 pages. Edition révisée et augmentée.

Science, Technologie et Réparations

22,00 €Prix