Pologne et les falsifications de l’histoire polonaise

Else Löser « Pologne et les falsifications de l’histoire polonaise » L’auteur de ces textes était une Allemande de souche, née, élevée et éduquée dans les territoires cédés à la Pologne en vertu du Traité de Versailles, ou, dans certains cas, saisis de force par les Polonais. Le frère de l’auteur fut assassiné, le 3 septembre 1939, lors des tristement célèbres massacres du « Dimanche Bromberg ». Ses parents ont également disparu et ont vraisemblablement été assassinés par les Polonais ou les Russes au printemps 1945. Absolument bilingue, l’auteur a consacré sa vie à l’étude comparative de l’histoire et de la littérature polonaise et allemande. L’information présentée ici, sous forme de livre, n’est autrement disponible que dans des ouvrages relativement inaccessibles ou très difficiles et compliqués écrits par des spécialistes, presque jamais en anglais et encore moins en français. L’image des Allemands dans la littérature polonaise est une œuvre littéraire absolument unique à ma connaissance, c’est la seule œuvre du genre en anglais qui donne un aperçu unique des évènements et des mentalités dont les répercussions se font sentir encore aujourd’hui. Ces textes sont une lecture essentielle pour tous ceux qui s’intéressent, non seulement aux causes de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi à la compréhension de certaines actions et attitudes allemandes qui seraient autrement inexplicable. 180 pages. Édition révisée.

Pologne et les falsifications de l’histoire polonaise

16,00 €Prix