Les guerres de survie juives

À l’instar d’un Benton Bradberry (Le Sale Boche raconté aux braves gens), voici l’ouvrage d’un autre grand monsieur qui, quelque 70 ans plus tôt, avait fait le même constat cinglant concernant le pouvoir de l’argent juif. L’auteur des « Guerres de survie juives » réfute chaque argument donné à l’époque sur les raisons pour lesquelles la Grande-Bretagne a dû entrer dans un second conflit mondial. Cet ouvrage ; écrit quelques années après l’incarcération de l’auteur pour avoir parlé contre les juifs ; montre à quel point Hitler voulait la paix avec la Grande-Bretagne, contrairement aux juifs internationaux qui, eux, voulaient la guerre. EN COMPLEMENT : « Le Bolchevisme est juif ». 168 pages. Édition révisée et augmentée.

Les guerres de survie juives

18,00 €Prix
  • "A l'instar du "Sale boche raconté aux braves gens"de Benton L.Bradberry, ce livre très fort d'Arnold S.Leese achève de détruire les dernières illusions laissées par le conditionnement de la matrice juive à propos de l'Histoire et des buts des vainqueurs de la seconde guerre mondiale concernant la conduite du monde. L'auteur donne des preuves abondantes que la seconde guerre mondiale est en fait une guerre pour la préservation de l'hégémonie juive sur le monde entier. Les extraits pages 76 et 77 de citations de Marcus Eli Ravage et Oscar Levy ont de quoi convaincre le plus sceptique. Page 78, le Baron Rothschild avoue quasiment en 1937 que la guerre contre Hitler est menée par les juifs ! L'histoire de l'humanité est en forte progression vers une dilution des nationalités et une unification des nations, une uniformisation du genre humain favorisée par le messianisme juif et la franc maçonnerie. On veut faire du monde un grand village, ou n'importe qui et n'importe quoi à la même valeur. C'est contre cela que Hitler s'est battu. Faire bande à part lui a coûté la vie ainsi qu'à de nombreux Allemands qui croyaient en son rêve. Il en est de même avec Abraham Lincoln, le Colonel Kadhafi, Saddam Hussein et tant d'autres hommes politiques qui voulaient le bien de leur peuple et non pas le Nouvel Ordre Mondial des juifs. Le grand mérite du livre d' Arnold S.Leese est de pointer l'incroyable hypocrisie des Alliés et de leurs motifs pour entrer en guerre contre l'Allemagne. Ils n'ont pas hésité à employer la pire des barbaries à l'encontre d'un peuple souverain. Comment croire l'affirmation qu'ils se battaient contre la dictature, alors qu'ils se sont alliés avec le pire des dictateurs : Staline, l'homme de l'Holodomor, le tyran bolchévique mis en place par la juiverie ? Finalement, avec la complicité des Alliés, la seconde guerre mondiale a servi à conforter la matrice juive.  Quelques auteurs ont le courage de provoquer chez le lecteur un réveil douloureux mais salutaire !" P.P